mardi 23 décembre 2008

Ségolène Royal: Faire de Désirs d'Avenir un "réseau d'éducation populaire"


Message de Ségolène Royal, le 21 décembre 2008
"Il faut continuer et je continuerai avec vous." Ségolène Royal bat le rappel des troupes dans une vidéo publiée sur le site national de Désirs d'Avenir, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du Parti Socialiste. Rendez-vous est donné à toutes les bonnes volontés pour 2009.

Au PS, Ségolène Royal veut travailler à mettre en place "des sections ouvertes, où l'on débat, où l'on attire des adhérents" pour construire un "Parti socialiste qui s'inspire des meilleures pratiques de ses élus, quels qu'ils soient, quelle que soit la motion pour laquelle ils ont voté", tout en prenant soin de ne pas apparaître comme celle qui divise en créant sa propre structure au sein du parti : "Nous ne sommes pas là pour gêner l'actuelle direction", rassure-t-elle avant d'avertir tout de même : "Nous avons été laissés derrière la porte mais nous sommes chez nous dans notre maison commune au Parti socialiste et nous devons y prendre sur le terrain toute notre place."

Ségolène Royal n'oublie pas Désirs d'Avenir, réseau constitué d'adhérents du PS et de sympathisants, "faire monter en puissance Désirs d'avenir". "Venez nombreux, adhérez et faites adhérer (...) Pourquoi ? Parce que d'abord nous allons continuer à mettre sur le site les meilleures contributions des experts, des économistes, des intellectuels, des sociologues que nous rencontrons, parce que je souhaite que cette matière grise soit mise à la disposition du plus grand nombre, en renforçant ce véritable "réseau d'éducation populaire" que Ségolène Royal souhaite voir grandir grâce à la participation de chacun. "Je veux que les militants de Désirs d'avenir soient aux côtés de ceux qui souffrent et qui disparaissent en silence (...) filmez-les, recueillez leurs témoignages, faites-les porter sur le site de Désirs d'avenir (...) ce qui nous conduira à mettre en place des actions de solidarité, de proximité."

Il faudra aussi développer "Cités d'avenir, pour diffuser dans les quartiers populaires" ce qu'elle a réalisé dans sa région.

Ségolène Royal répond aux accusations du président de la République Nicolas Sarkozy, qui avait considéré que la gauche était responsable de la pagaille dans les lycées, elle le renvoie à ses propres responsabilités et dénonce les orientations de la réforme de Xavier Darcos.

samedi 13 décembre 2008

Najat Belkacem sur Radio Orient


Najat Belkacem sur Radio Orient
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Pluriel, le Club de la presse de Radio Orient, a reçu le vendredi 12 décembre, Najat Belkacem, elle est interviewée par Loïc Barrière (Radio Orient), Michel Soudais (Politis), et Solenn Le Royer (La Croix).

Emission enregistrée le 11 décembre 2008 à l'Institut du Monde Arabe.

vendredi 12 décembre 2008

Kouchner et Allègre: la soupe comme prix de la trahison


Kouchner et Allègre: la soupe comme prix de la trahison
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Claude Allègre s’était rendu au QG de campagne de Sarkozy à deux jours du second tour de l’élection présidentielle.

Sarkozy s'apprête à payer le prix convenu pour le ralliement de l'ami de toujours de Lionel Jospin, les rumeurs insistances l'envoient à un ministère.

Cette vidéo a été diffusée le 10 décembre, lors de l’émission de Canal+ «Le grand journal». Au cours de cet aparté, Kouchner sous-entend à Allègre que Sarkozy pourrait faire appel à lui.

La soupe comme prix de la trahison.

mardi 9 décembre 2008

"Le texte de Martine Aubry est une régression intellectuelle"


Régression intellectuelle
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Vincent Peillon sur LCI le 08/12/08:

"Martine Aubry elle même dit, a proposé 3 postes sur 38 aux amis de Ségolène Royal en choisissant les noms, c'est beaucoup moins de 10% pour un courant qui a fait 30%, c'est une étrange conception de la démocratie (...) on voit à quel cela est inacceptable à un moment où le parti socialiste a besoin de se rassembler"

"C'est Martine Aubry qui est la première responsable"

"Le texte de Martine Aubry est une régression intellectuelle"

"Nous sommes le plus grand courant du parti"

lundi 8 décembre 2008

Ségolène Royal: "Ce que j'ai dit à Martine Aubry"


Ségolène Royal: "Ce que j'ai dit à Martine Aubry"
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx

Ségolène Royal a démenti, dimanche 7 décembre soir sur France 2:

"Je ne veux pas que l'on puisse dire que j'ai refusé de travailler, je souhaite travailler, je lui ai dit, je souhaite me mettre à la disposition du parti"

"Deux fois dans son bureau et une fois au téléphone, je lui ai dit que je suis disponible pour travailler, que nous attendons que Martine nous propose des responsabilités à la hauteur de ce que nous pouvons apporter aux Français (...) je souhaite avoir des responsabilités"

"Je souhaite travailler dans la Direction du Parti Socialiste"


Peillon & Valls Conférence de presse
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Conférence de presse de Vincent Peillon et Manuel Valls


Vincent Peillon: "Les conditions de la rénovation et du rassemblement ne nous semblent pas réunies, et la responsabilité en incombe à Martine Aubry"


"La feuille de route proposée par Aubry ne pose pas de problème de fond, mais mériterait davantage de nouveautés et d’innovations ", a ajouté Manuel Valls, qui reproche à la nouvelle majorité" de remettre le MoDem au cœur du débat au risque de faire apparaître les socialistes comme sectaires".


"Nous resterons disponibles pour rénover le PS", a-t-il ajouté.

dimanche 30 novembre 2008

Vincent Peillon invité à "On n'est pas couché"


Vincent Peillon chez Ruquier 1/2 le 29 11 08
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Vincent Peillon chez Ruquier 2/2 le 29 11 08
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Le 29 novembre 2008, Vincent Peillon est l'invité de Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché" sur France 2, en deux parties.

samedi 29 novembre 2008

On continue !


Ségolène Royal : On continue !
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx

Déclaration de Ségolène Royal, le 25 novembre 2008

dimanche 23 novembre 2008

L'heure est à l'inventaire des erreurs et tricheries


Ségolène Royal au 20H du 22.11.08
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx

Les résultats n'ayant pas été proclamés, par conséquent aucune des candidates n'est élue, pourtant, la chaîne sarkozyste a choisi son camp, le titre du reportage ci-dessus ne laisse aucune ambiguïté sur son engagement "Aubry élue mais contestée".

Le samedi 22/11/08, au 20H00 de TF1, Ségolène Royal, invitée a déclaré:

"Il faut que le principe démocratique l'emporte"

"les socialistes sont engagés non pas pour des combats de personnes mais pour des grands principes"

"je crois que les militants socialistes ont le droit comme tout citoyen électeur a avoir un vote clair, à un vote incontestable"

"Même si je suis devant, je l'ai dit à Martine Aubry lorsque je l'ai appelée avant même les résultats définitifs, en lui disant: "il y a tellement de contestations, et l'écart est tellement ténu que je pense que la responsabilité que nous devons avoir toutes les deux, c'est de redemander un vote aux militants, qui sera cette fois contrôlé et incontestable""


Manuel Valls au 13H du 22.11.08
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Manuel Valls est invité du 13H00 de France 2 samedi 22 novembre 2008:

"Je le dis avec beaucoup de gravité (...) il y a eu de la fraude, il y a eu de la tricherie"

"Il y a aujourd'hui une défaite pour le parti socialiste".

"Il faut voter, c'est le seul moyen de sortir de cette crise"

"Nous sommes très déterminés a ne pas nous laisser nous voler cette victoire"

Nous utiliserons tous les moyens politiques, juridiques et judiciaires"

"Lorsqu'on veut représenter la société française on doit être exemplaires"

samedi 22 novembre 2008

Petites erreurs entre amis


Petites erreurs entre amis
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx



Samedi 22 novembre au soir il y a plusieurs contestations du scrutin :

À Lille, où on a constaté une "divergence de 20 voix en faveur de Martine Aubry" (vidéo ci-dessus)

En Nouvelle-Calédonie, où "les 81,25 % des suffrages, soit environ 20 voix (favorables à Ségolène Royal) n'ont pas été pris en compte dans le calcul national".

La fédération de la Moselle reconnait une erreur sur 12 voix qui ont été attribuées par erreur à Martine Aubry.

Affaire à suivre

Manuel Valls: Déclarations 2ème tour

vendredi 21 novembre 2008

La garantie du changement



Ségolène Royal, s'est présentée vendredi, au lendemain du premier tour, comme "la garantie du changement" et a promis de s'ouvrir aux équipes de ses concurrents, si les militants la placent en tête du second tour avec une "légitimité" forte.


"Les militants ont déjà marqué profondément leur volonté de changement, et de ce point de vue beaucoup de celles et ceux qui ont voté pour Benoît (Hamon) aspirent aussi au changement des pratiques, à la transformation de notre parti et à l'ancrage à gauche des socialistes", a-t-elle dit dans une déclaration à Poitiers, au siège du Conseil régional de Poitou-Charentes qu'elle préside.


"Je voudrais vous dire que nous sommes la garantie de ce changement, de cet ancrage à gauche, mais aussi de l'ouverture sur toutes les idées neuves".


Elle a promis que ses équipes "s'ouvriront bien évidemment, forte de la légitimité du vote des militants".


"Et je voudrais dire aux militants que plus ils me donneront cette légitimité de composer cette nouvelle équipe, plus nous pourrons nous ouvrir aux autres équipes".


"Dans chacune de ces équipes, il y a des personnalités de premier plan que je veux intégrer demain à la direction du Parti socialiste", a-t-elle ajouté.


"Dans la préparation de cette élection et de ce congrès, j'ai tendu la main en permanence à mes partenaires (...) et dès demain, je recommencerai à rassembler tous les socialistes".


Elle a estimé que les socialistes doivent "repartir sur de nouvelles bases" et a estimé que les résultats du premier tour lui ont donné "la possibilité de l'emporter au second tour".


Selon des résultats quasi définitifs communiqués vendredi en fin de matinée par le PS, l'ex-candidate socialiste à la présidentielle a obtenu 42,51% des voix au premier tour, devant Martine Aubry à 34,70% et Benoît Hamon à 22,79%.

jeudi 20 novembre 2008

Mensonges et vidéo chez les Aubry Fabius Montebourg


Mésentente Aubry Fabius Montebourg
envoyé par Desirs-dAvenir-Vaulx


Aubry, Fabius et Montebourg entre sincérité, mensonges et démagogie.

Vote aujourd'hui jeudi 20 novembre

Pour la section de Vaulx-en-Velin le vote aura lieu ce jeudi 20 novembre à Jean Moulin, de 17H00 à 22H00.


En cas de deuxième tour, il aura lieu vendredi 21 novembre, même lieu et aux mêmes heures.

Nos candidats pour les 3 scrutins sont les suivants:



Ségolène Royal pour le poste de 1ère secrétaire nationale



Jacky Darne pour le poste de 1er secrétaire fédéral




Hélène Geoffroy pour le poste de secrétaire de section


Contrat de Gouvernance


3 principes:

1. La collégialité : parce que nous voulons un travail collectif, parce que nous refusons tout repli sectaire ou partisan, l’équipe de direction sera l’équipe de tout le parti et de tous les socialistes. Elle fera appel à tous les talents issus de toutes les motions et de toutes les sensibilités.


2. L’engagement personnel : les membres de l’équipe de direction prendront l’engagement de se consacrer pleinement à leur tâche.


3. La solidarité : parce que la capacité du Parti socialiste à être entendu et son efficacité reposent sur le respect de la décision collective, la plus grande liberté dans la discussion sera suivie de la plus grande solidarité dans l’expression.


L’équipe s’engagera sur un programme de travail en sept points

1. La droite aggrave les effets d’une crise mondiale devant laquelle l’Europe est pour l’heure impuissante. Nombreux sont celles et ceux - personnes âgées, jeunes, salariés précarisés, responsables de PME - qui vivent durement les conséquences de cette crise.
Nous devons leur prouver que le PS les défend. A partir d’un état des lieux conduit dans toutes les fédérations, nous élaborerons un plan d’urgence économique et social, porté, au Parlement et auprès des Français, par une grande campagne nationale.

2. Parallèlement, nous proposerons un Forum global européen associant le PSE, partis socialistes et progressistes, syndicats, entrepreneurs, représentants des services publics, associations, ONG, universitaires des vingt-sept Etats-membres de l’Union.
Tous ensemble, nous devrons élaborer une stratégie commune européenne face à la crise. Nous préparerons ainsi de la manière la plus unie possible les élections européennes de 2009, l’enjeu étant de faire naître une majorité de gauche au Parlement européen.

3. Forts de ces nouvelles propositions, et parce que nous ne sommes pas assez nombreux au Parti socialiste, nous lancerons une vaste campagne d’adhésions. Nous le ferons en proposant aux militants une cotisation modique qui n’exclue personne, ni les jeunes, ni les chômeurs, ni les retraités, ni les salariés précaires.

4. Parce que l’orientation du Parti est d’abord l’affaire de tous les militants, nous tiendrons une convention nationale sur la stratégie d’alliances du PS et notamment sur la constitution d’une coalition « Arc-en-ciel ». Elle servira d’acte fondateur à l’élaboration d’un programme de gouvernement avec toutes les forces de la gauche. Car notre méthode est claire : d’abord le rassemblement de la gauche autour d’un contrat de gouvernement, ensuite la main tendue à tous les démocrates pour battre la droite, sur la base de notre projet et de nos valeurs.

5. Pour transformer notre Parti, nous organiserons une convention de la rénovation. Seront remis à plat les modes de fonctionnement du PS, son adaptation à la société de l’information, les nouveaux modes de militantisme, ainsi que la question des primaires ouvertes pour la désignation du candidat de la gauche à l’élection présidentielle.

6. Alors que la droite étrangle les territoires, nous organiserons, avec la FNSER et les associations d’élus des Assises de l’innovation territoriale. Nous mettrons en commun les bonnes pratiques, les innovations des collectivités territoriales dirigées par les socialistes, les nouveaux enjeux de la décentralisation. Ces assises permettront de préparer les élections régionales et cantonales de 2010 et 2011.

Votons Ségolène Royal



Appel au vote pour Ségolène Royal